Jusqu’à 50% moins cher qu’un taxi Réserver

Histoire & réglementation du taxi

Accueil Histoire & réglementation du taxi

Histoire & réglementation du taxi

Histoire du taxi

Le fiacre est au taxi à Paris ou en province ce que l’homme préhistorique à l’Homme : son ancêtre.

Le secteur du taxi ne se développe réellement qu’après 1898, lors de la mise en exploitation des premier fiacres alimentés par une énergie électrique.
Au début du 20e siècle, autour de 1905, le taxi est un mode de transport banalisé à Paris et dans les grandes villes de province. Le taximètre, ce compteur qui permet de déterminer le prix d’une course de taxi, fait son apparition et se généralise d’abord à Paris puis en province. 

Durant la grande guerre, les célèbres Taxis de la Marne contribueront à l’explosion du métier de taxi à Paris, en banlieue et en province. Qui sait qu’entre 1919 à 1939, environ 50.000 russes se sont réfugiés en France, à Paris précisément ? Parmi ces réfugiés politiques ayant fuis la Révolution, il y avait aussi quelques princes slaves qui optèrent pour l’exercice de la profession de taxi  à Paris.

Vous souhaitez en savoir plus ?
L’histoire du taxi à Paris, en banlieue ou en province vous intéresse ? 


Nous vous invitons à visiter ce site dédié à l’histoire du taxi.

 

 

Règlementation du taxi

La profession de taxi est règlementée. Le taxi est le seul taxi d’Europe à avoir pour Ministère de tutelle, non pas le Ministère des Transports mais le Ministère de l’Intérieur.



Le chauffeur de taxi :

Tout conducteur d’un véhicule dédié à l’activité de transport de personnes à titre onéreux par taxi à l’obligation légale d’être titulaire d’une carte professionnelle valable 5 ans et renouvelable, d’avoir été reconnu apte par le passage d’une visite médicale spécifique et d’une « autorisation de stationnement » (licence de taxi) achetée (le conducteur de taxi est alors artisan) ou louée (le chauffeur de taxi a le statut de locataire).
 

Le véhicule taxi : 

Le véhicule taxi ne peut excéder 8 places voyageurs.
Au-delà de l’obligation légale de l’installation d’un taximètre (compteur horokilométrique) et d’un répétiteur lumineux de tarifs, le véhicule de taxi a l’obligation légale de fixer une plaque obligatoire son aile avant droite. 
Sur cet élément figure le numéro d’autorisation du stationnement de taxi et sa commune de rattachement. 
Le véhicule de taxi doit être techniquement contrôlé chaque année. 



Tarif Taxi :

Le tarif taxi à Paris et en province est arrêté annuellement par le Préfet de chaque département qui fixe le plafond du tarif taxi, de jour comme de nuit.

Tout taxi est dotés de 3 globes dans le périmètre de compétence du préfet de police de Paris et d’un quatrième pour la province. Ces globes répétiteurs correspondant au tarif taxi A, tarif taxi B, tarif taxi C ou tarif taxi D sont inscrits sous le panonceau lumineux. Le globe du tarif taxi en vigueur est le tarif taxi qui est illuminé.

C’est le taxi mètre, compteur horokilométrique qui calcul le tarif taxi de votre course.

Il est a noté que le tarif taxi à Paris classe le taxi parisien comme l’un des plus cher du monde, devant le taxi New York et le taxi de Londres ou de Tokyo.

Voir Aussi

ATA fait peau neuve

ATA fait peau neuve et lance son nouveau site : plus fluide, mieux optimisé...

Ata Recrute

Pour faire face à sa croissance, ATA recrute des chauffeurs femmes et hommes et...