Jusqu’à 50% moins cher qu’un taxi Réserver

Histoire & Réglementation du VTC

Accueil Histoire & Réglementation du VTC

Histoire & Réglementation du VTC

Histoire du VTC

Même s’ils sont tous deux acteurs du secteur du transport de personne, un VTC n’est pas un taxi. 
Le Véhicule de Tourisme avec Chauffeur (VTC) est le terme employé aujourd’hui pour qualifier ce qui correspondait il y a encore quelques années à l’activité de « Grande remise »
L’activité de VTC trouve son origine à l’époque où le Louvres, à Paris, faisait office de Palais Royal.
Devant le Palais, des cochets très distingués attendaient de prendre en charge d’éminents membres de la cour et parfois même le Roi en personne.
L’activité rencontrant un franc succès, les intendants de la cour décidèrent d’intégrer au sein même du Palais parisien ces services précieux et haut de gamme en attribuant une remise à chacun des cochets en fonction des personnalités qu’ils avaient à transporter : grande remise pour les cochets officiant pour des personnalités importantes de la cour, petite remise pour les autres.

 

Règlementation du VTC

A Paris comme en province, si le VTC et le taxi sont tous deux acteurs du secteur du transport de personnes à la demande, leurs obligations légales sont différentes
 

Le chauffeur VTC :

Pour pouvoir exercer une activité de VTC, l’exploitant doit être titulaire d’une immatriculation de VTC valable 3 ans et renouvelable obtenu auprès du service ATOUT FRANCE.

Tout chauffeur VTC doit être titulaire d’une carte professionnelle VTC remise par le Préfet de département de résidence ou par le Préfet de Police pour le département de Paris démontrant que l’exploitant est titulaire d’un  permis B en cours de validité depuis au moins 3 ans, a été jugé apte par avis médical et a un casier judiciaire vierge.

 

Le véhicule VTC

Un véhicule VTC doit légalement mesuré 4,50 mètre de longueur, être doté d’au moins 4 portes et peut accueillir jusqu’à 8 passagers. 
Le véhicule exploité dans le cadre de l’activité VTC doit être âgé de moins de 6 ans. 
Sur le parebrise du VTC doit clairement être apposé une vignette autocollante comportant le numéro d’immatriculation VTC.

Vous souhaitez en savoir plus ? cliquez ici


Tarif VTC :

Le VTC propose des tarifs forfaitaires. Contrairement à un taxi, le client sait toujours combien il paye avant de partir.

Le VTC peut être moins cher qu’un taxi à Paris. 

Voir Aussi

ATA fait peau neuve

ATA fait peau neuve et lance son nouveau site : plus fluide, mieux optimisé...

Ata Recrute

Pour faire face à sa croissance, ATA recrute des chauffeurs femmes et hommes et...